EDF n’exclut pas de prendre des participations dans Areva

Barbara

, Economie

areLe Groupe énergétique français EDF envisage de prendre une participation dans le groupe nucléaire Areva, a rapporté le quotidien économique Les Echos. Selon le journal, les discussions entre les deux groupes progressaient. «EDF n’exclut pas de prendre une participation dans une grande partie des activités d’Areva, l’ancienne division Framatome, » a ajouté le journal, citant une source anonyme proche de EDF. Framatome était l’ancien nom de la construction du réacteur l’activité de l’entreprise.

Le Figaro a également rapporté vendredi que la possibilité que EDF prenne en charge des réacteurs d’Areva entreprise était à l’étude. Le document dit que le gouvernement français attend les propositions des entreprises la semaine prochaine.

« Aucune décision n’a encore été prise … Mais il n’est pas question de solutions minimales, » a déclaré Le Figaro, citant une source anonyme proche du dossier.

Areva, qui est détenu à hauteur de 87 pour cent par l’Etat français, envisage de mettre sur pied un plan qui est configuré pour inclure des partenariats et une augmentation de capital. Le gouvernement français n’a pas l’intention de fusionner EDF et Areva, mais les deux entreprises publiques pourraient conclure une alliance industrielle et EDF pourraient envisager un investissement en capital dans le réacteur d’Areva, a déclaré à Reuters plus tôt ce mois le ministre de l’Economie Emmanuel Macron.