France : en moyenne annuelle, l’inflation a été négative en 2015

Fabien

Fabien

, Actualité

L’inflation annuelle a été insignifiante en 2015
d’après l’indice calculé en moyenne annuelle et qui sert particulièrement à la réévaluation des pensions et de certaines prestations familiales.
Nouvelle décevante pour les retraités et pour certains salariés.

Calculée en moyenne annuelle, l’inflation française n’a pas changé en 2015, d’après les chiffres dévoilés en milieu de journée par l’Insee. Cependant, c’est ce chiffre, et non celui de 0,2 % en glissement dévoilé plusieurs heures avant, qui est habituellement considéré pour faire certaines revalorisations réglementaires dont celle très espérée des pensions de retraites. C’est également cette notion d’inflation en moyenne qu’utilise le gouvernement dans son classique rapport économique, social et financier qui est utilisé comme base au projet de loi de finances car elle reproduis mieux le changement des prix d’une année sur l’autre tandis que les chiffres mensuels sont plus appropriés pour confronter les niveaux entre deux dates données.
Après une hausse de 0,9 % en 2013 et de 0,5 % en 2014, « ce nouveau ralentissement des prix à la consommation se justifie surtout cette année par l’impressionnante baisse des prix de l’énergie, surtout des prix des produits pétroliers » indique l’Insee qui remarque par ailleurs que l’an passé les prix des produits manufacturés ont baissé « autant qu’en 2014 ».

Bond dans les services de transport et dans la santé

De façon précise, les prix à la consommation de l’énergie ont considérablement baissé (-4,7%), plus qu’en 2014 (-0,9%), et surtout ceux du pétrole (-10,8% après -4,2% en 2014), « dans le sillage de la chute des cours du brut ». Les prix des produits manufacturés ont poursuivi leur chute ainsi que les prix des services de logement (loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères).

Par contre, les services de transport et de communication, et ceux de santé, ont connu une hausse. Les prix des produits alimentaires ont de leur côté observé une « légère hausse » en 2015, provenant principalement des produits frais, d’après l’Insee.