Le gouvernement britannique se sépare d’1% du capital de Lloyds Banking Group

Barbara

, Economie

LLOYDS RELÈVE À NOUVEAU SES PROVISIONS POUR LITIGESLe gouvernement britannique a vendu une participation supplémentaire de 1% de Lloyds Banking Group PLC en vertu d’un plan de trading géré par Morgan Stanley, ce qui signifie que le contribuable britannique détient désormais 22,98% du capital de la banque.

Les informations qui stipulent que la participation du gouvernement a été encore amenuisé arrivent juste plus d’une semaine après que Lloyds ait effectué les paiements de dividendes pour la première fois depuis qu’il a reçu l’aide de l’Etat dans la crise financière de 2007-09.

Le 27 Février, Lloyds a déclaré qu’elle avait réalisé un bénéfice avant impôts 1.8 milliards de Livres en 2014, contre un bénéfice avant impôts 415 millions de Livres à l’exercice précédent, ce qui a ouvert la voie lui permettant de payer un dividende symbolique de 0,75 pence par action pour l’année .

La reprise des dividendes a été considérée comme un lubrifiant utile au plan commercial, les fonds qui cherchent à générer des revenus pour leurs actionnaires sont maintenant plus en mesure d’acheter des actions de la banque.

Le plan de sauvetage de Lloyds Banking Group avait donné au gouvernement plus de 40% de la banque, mais les gains améliorés et la reprise des dividendes a permis le processus de retour total aux propriétés privées.

UK Financial Investments, l’organisme qui gère les participations du gouvernement dans les banques renflouées, vend encore 80% dans Royal Bank Of Scotland Group PLC, qui a enregistré une perte nette de 3.47 milliards de Livres en 2014.