Loi travail. Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Barbara

, Actualité

Le 11 avril, le gouvernement a dévoilé des mesures phares de la loi Travail, pour les jeunes dont la surcotisation des CDD, l’aide à la recherche du Premier emploi, l’augmentation des bourses, meilleure rémunération des apprentis, création de places en BTS et autres.

Les syndicats, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL considèrent que ces annonces résultent des importantes manifestations suite à l’appel des organisations lycéennes et étudiantes et celles des salariés. Elles sont la résultante des doléances que portaient depuis longtemps, les organisations de jeunesse. Les organisations vont suivre de près l’application de ces mesures concernant la formation et l’insertion à l’emploi des jeunes.

Cependant, le projet de loi travail dans toute son entièreté ne fait pas l’unanimité. Plusieurs personnes reconnaissent que ce genre de mobilisation prend forme au niveau local. Il est de la responsabilité du gouvernement de continuer dans la voie du dialogue entamé avec les organisations de jeunesse. L’exécutif, doit aussi prendre en compte, les doléances des organisations des jeunes qui sont en désaccord avec la loi Travail.

Pour les organisations syndicales, l’État doit aussi assurer le droit de manifester et réunir toutes les conditions pour garantir la sécurité des manifestants.

Les organisations signataires rappellent une nouvelle fois que les pouvoirs publics doivent garantir le droit à manifester, à se réunir, à s’organiser tout en assurant la sécurité des manifestants.