Mouvement de chaise chez Korian

Fabien

Fabien

, Economie

La directrice du département de l’immobilier à la SNCF Sophie Boissard va prendre la tête de Korian dès le 26 janvier prochain. Elle remplace ainsi, Yann Coleou qui a été évincé brutalement. Jérôme Chautard, prendra désormais, la tête du conseil d’administration.

Le groupe Korian va bientôt être dirigé par une dirigeante expériementée. Le conseil d’administration du leader français et premier au niveau européen des maisons de retraite a en effet prit la décision mercredi « à l’unanimité de nommer Sophie Boissard au poste de directrice générale », dans un communiqué, indiquant qu’elle occupera fonctions le 26 janvier prochain. Yann Coleou part du groupe et c’est le président du conseil d’administration, Jérôme Chautard, qui prend « dès ce jour, à titre intérimaire, la fonction de président-directeur général du groupe. »

En 2011, à la suite d’un changement de gouvernance, Yann Coleou avait pris la place à la présidence du directoire, Rose-Marie Van Lerberghe, ex élève de l’ENS et de l’ENA, agrégée de philosophie et diplômée de l’IEP de Paris. Après quatre ans de bons et loyaux services, où il aura permis à Korian de passer de1 à 2,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires, en réalisant la fusion avec Medica et en effectuant deux rachats importants en Allemagne, Yann Coleou doit laisser sa place à une autre étincelante normalienne et énarque. Faisant partie du Comité exécutif du groupe SNCF depuis 2008, Sophie Boissard 45 ans, avait précédemment occupé plusieurs postes à responsabilité dans le monde public, particulièrement au Conseil d’Etat, où, indique le communiqué de Korian, « elle s’est spécialisée dans les domaines de la santé publique, en particulier la tarification des établissements sanitaires et sociaux et la prise en charge de la dépendance ».