The Voice 6 : une nouvelle règle (un peu cruelle) débarque

Télé Star a assisté au tournage des auditions à l’aveugle de la sixième saison de The Voice en présence de tous les coachs (M Pokora, Mika, Zazie, Florent Pagny) et bien sur le présentateur de l’émission, Nikos Aliagas.

L’ambiance était à son comble sur scène avant l’arrivée des coachs où Nikos Aliagas assure seul le show. Mais cela n’a pas empêché l’animateur de commencer à s’entraîner « Je suis un peu idiot, je discute avec des fauteuils vides » indique-t-il en parlant au public. Alors qu’il vient à nouveau d’être père, Nikos Aliagas qui était visiblement fatigué affichait toute sa joie de retrouver toute l’équipe. Il essayait de plaisanter sur sa nouvelle vie de papa et ses galères de nuits blanches, mais il était toujours d’attaque au moment où il recevait les coachs.
Mais malgré ses 3 heures de sommeil par nuit, c’est avec son punch habituel que le Taulier accueille les quatre coachs.

M Pokora rejoint l’équipe des coachs

Vers 20 h 45, les coachs entrent en scène sur un titre de Frederick, Jones et Goldman. La nouvelle saison de the Voice, ne verra pas la participation de Garou, qui a été remplacé par le jeune Matt qui, avait déjà fait ses armes chez The Voice Kids. Désormais, il migre chez les grands où il est très apprécié par le public qui applaudit à chaque intervention qui parait un peu stressé. Mais au bout de trois prestations, il a pu se retrouver et à s’apaiser.

Cette saison a reçu de véritables voix comme cette jeune fille de 17 ans qui a repris du Queen ou encore ce jeune portant une salopette qui interprète Pink Floyd. Ce qui pousse les coachs a donné le meilleur d’eux même.

Des Auditions à l’aveugle

Mais ce qui est nouveau dans cette saison c’est que désormais, le candidat sera amené à quitter immédiatement la scène si les coachs ne se retournent pas. Mais le candidat retoqué aura toutefois la possibilité de revoir les commentaires des coachs à partir de la « family room », en compagnie des membres de sa famille qui seront là aussi pour le remotiver après son échec.

« A l’occasion de la sixième saison nous voulions parler d’une autre histoire » souligne Vincent Panozzo, directeur des divertissements chez Shine France. Or en Allemagne cette règle est déjà de rigueur, bien qu’elle paraisse dure à accepter pour le candidat éliminé. Interpellé sur ce sujet, le directeur répond que la règle n’est pas dure.