Wall Street clôture en forte hausse avec la Fed

Barbara

, Economie

walLe Dow a obtenu 1,69%, le S&P 2,04% et le Nasdaq 2,12%. La Fed, améliore pour l’économie américaine, devrait revoir à la hausse ses taux courant 2015 a cote a été appuyée par le net rebond des valeurs énergétiques.

La Bourse de New York a fermé une vague de trois séances de chutes consécutives mercredi pour clôturer en très forte hausse, après les propos de la Réserve fédérale qui a déclaré qu’elle va patienté en vue de décider d’une hausse des taux tout en s’affichant optimiste pour l’économie américaine.

L’indice Dow Jones a obtenu 1,69%, soit 288,00 points, à 17.356,87. Le S&P-500, plus large, a pris 40,15 points, soit +2,04%, à 2.012,89. Le Nasdaq Composite a évolué de 96,48 points (+2,12%) à 4.644,31.

Le S&P, indice de référence des gestionnaires de fonds, connait une hausse importante sur un jour en pourcentage depuis octobre 2013 et supprime ses pertes accumulées depuis le début de la semaine pour dorénavant présenter une hausse de 0,53% sur la période.

La Fed prête à patienter

Même si elle a nettement ouvert la voie à un premier tour de vis monétaire au cours de l’année 2015, la Fed s’est affichée délicatement plus conciliante que prévu, en ne délaissant pas totalement sa promesse à conserver ses taux proches de zéro pendant une « période considérable ».

Et Janet Yellen, présidente de la Fed, a ajouté que même quand la banque centrale américaine commencera le processus de normalisation de sa politique monétaire, cette dernière demeurera encore très complaisante pendant longtemps.

Les investisseurs voient de meilleurs perspectives

« L’ambiguïté qui entoure une première augmentation des taux, on se demande si ce sera encore en juin ou avant ? a été réduite. Maintenant, il est plausible que ce sera juin ou plus tard. C’est donc plus facile et c’est une bonne chose pour les actifs risqués », a de son côté dit Brian Jacobsen, chargé de la stratégie chez Wells Fargo Funds Management.

Les investisseurs ont apprécié positivement des perspectives économiques des Etats-Unis par la Fed et ce malgré les difficultés auxquelles font face le Japon, la Russie, la zone euro.